[Test/Review] Kingdom Hearts 3

[Test/Review] Kingdom Hearts 3

18 février 2019 0 Par Sanariel

おはよう

Aujourd’hui review exceptionnelle, j’ai décidé de vous donner mon avis sur Kingdom Hearts 3. Étant un grand fan de Kingdom Hearts depuis ses débuts en 2002, c’était avec impatience que j’attendais ce troisième épisode numéroté !

Avant de commencer, je tiens à préciser que ce test/review est 100 % subjectif. Je donne mon avis et mon ressenti sur le jeu et il est probable que vous ne le partagiez pas.

De plus, ce test est 100 % sans spoil ! Donc n’ayez crainte si vous n’avez pas encore fait le jeu, vous pouvez vous lancer dans la lecture !

Embarquez dans votre vaisseau Gummi, mettez de la musique (je recommande d’écouter Dearly Beloved lors de la lecture de ce test) et entrons donc dans le vif du sujet !

Un Kingdom Hearts pour les fans ! et les nouveaux venus

Kingdom Hearts 3 était sûrement l’épisode le plus attendu de la saga ! Annoncé à l’E3 2013, soit il y a moins de 6 ans, le jeu est enfin sorti ! Certes, cela fait 13 ans depuis Kingdom Hearts 2, mais à peine 2 ans depuis le dernier épisode ! Il n’empêche que ce dernier volet devait répondre à de nombreuses questions et apporter beaucoup à cet univers vaste et parfois complexe (mais pas autant que ce que l’on croit). C’est donc avec beaucoup d’attente que j’ai mis ma galette dans ma PS4 et que j’ai pu retourner dans ce monde merveilleux !

Je vais le dire tout de suite, oui j’ai beaucoup aimé Kingdom Hearts 3, à mes yeux le meilleur volet de la saga ! Il faut dire que depuis ses débuts Kingdom Hearts a cherché à innover et à toujours faire plus et mieux à chaque épisode, il était donc logique de s’attendre à ce que cet épisode soit au-dessus des autres. Mais j’y reviendrai un peu plus tard.

Dans cette première partie, je vais me concentrer sur la narration et sur ce qui fait que pour moi cet épisode est le meilleur : Kingdom Hearts 3 a été fait pour les Fans avant tout et ça se voit ! Déjà par la quantité de clins d’œil et de fan service tout au long de l’aventure, mais aussi par son scénario souvent qualifié de complexe. Contrairement à d’autres licences de Square Enix comme les Final Fantasy ou Dragon Quest, Kingdom Hearts possède son propre univers qui s’agrandit à chaque épisode. Aussi, afin de bien comprendre tous les enjeux, tenants et aboutissants de ce numéro 3, il faut connaitre ou avoir joué à tous les épisodes précédents ! Et je dis bien tous !

  • Kingdom Hearts (2002 : PS2)
  • Kingdom Hearts: Chain of Memories (2004 : GBA)
  • Kingdom Hearts II (2005 : PS2)
  • Kingdom Hearts: 358/2 Days (2009 : DS)
  • Kingdom Hearts: Birth by Sleep (2010 : PSP)
  • Kingdom Hearts: Coded (2010 : Mobile)
  • Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance (2012 : 3DS)
  • Kingdom Hearts 0.2 Birth by Sleep -A fragmentary passage- (2017 : PS4)
  • Kingdom Hearts χ [chi] (2013 : Mobile)
  • Kingdom Hearts: Unchained χ (2015 : Mobile)

Cela fait beaucoup et demande énormément de temps et d’investissement personnel, mais comme je l’ai dit plus haut, c’est un jeu fait pour les fans et qui saura les récompenser. De plus, Square Enix a sorti plusieurs compilations regroupant la plupart de ces jeux afin de pouvoir commencer le troisième épisode dans de bonnes conditions (vous n’avez donc aucune excuse pour ne pas pouvoir apprécier KH3 à fond !)

Je peux comprendre (mais n’approuve pas) qu’une personne n’ayant pas fait tous les épisodes cités plus haut, puisse ne pas aimer KH3, car le jeu n’est pas fait pour lui. Même si je pense qu’il y a moyen de s’amuser en n’ayant fait aucun Kingdom Hearts. Cela dépend de ce que l’on recherche. Si l’on veut du plaisir et du fun, pas de souci car le gameplay, la DA, les mondes Disney, suffira à nous en procurer. Rien que le fait de se balader dans certains mondes Disney, de combattre avec des invocations ou des attractions est amusant ! Mais le vrai fan lui ressentira un panel bien plus large d’émotion, allant de la tristesse à la joie, auprès des personnages qu’il connaît depuis 16 ans et avec lesquels il a vécu de nombreuses aventures (près de 10 ) ! Car rien n’a été laissé au hasard dans cette saga ! Le nombre de personnages principaux est impressionnant et il est certain que si l’on n’a pas fait les jeux sur consoles portables et que l’on croise l’un de ses protagonistes, des réactions comme : « OUAH ! Trop bien, il est là ! » ou encore « NON ! Qu’est-ce qu’il fait là ??? » Deviennent « Qui c’est lui ? Bah, je m’en fous, je ne le connais pas. » ou encore « Je ne comprends rien à ce qu’il se passe, ce n’est pas ouf… »

C’est pour moi le gros point fort de ce jeu, et par extension de cette saga : Nomura n’a pas cherché à simplifier au fur et à mesure, à ouvrir le jeu à un public plus large en simplifiant le scénario. Il l’a fait pour les fans de Sora, Riku et Kairi et j’en suis heureux !

La fin d’un voyage…

Ce troisième épisode est la conclusion d’un arc scénaristique débuté avec Kingdom Hearts premier du nom : l’Arc du chercheur des ténèbres. C’est donc l’achèvement de tout ce qui a été fait jusqu’à maintenant, tant au niveau gameplay, direction artistique, musique et histoire. C’est donc de façon parfaite qu’elle se termine.

Un gameplay aux multiples possibilités :

Le gameplay de Kingdom Hearts 3 est jouissif, entre les différents combos, la magie, le changement de Keyblade en plein combat, les transformations de Keyblade, les invocations, les attractions, le mode fluidité, il y a de quoi faire ! On évolue rapidement tout au long du jeu en débloquant des compétences jusqu’à devenir surpuissant ! Il y a moyen de jouer comme on le souhaite, spécialisé dans la magie ou dans l’attaque physique, les équipements permettre de modifier ses stats en fonction de son style de jeux. De plus les keyblade et leurs transformations ont des spécialités, la défense, l’attaque physique, l’attaque à distance, la magie…

Toutefois, ces nombreuses possibilités de gameplay renvoient au seul gros défaut du jeu, ça difficulté inexistante ! Même, en y jouant en mode Expert ( le mode le plus dur à ce jour.) il est rare de mourir tant il existe de moyen de s’en sortir et tant Sora devient puissant rapidement.

Dans cet opus, nous retrouvons également les phases en vaisseau gummi. Cette fois fini les trajets d’un point A vers un point B. C’est un mini monde ouvert qui s’offre à nous à travers des phases d’exploration, des mini jeux et des combats. La formule a évolué et je la trouve très bien comme ça. J’ai pris du plaisir à parcourir ces mondes et à compléter tous ces défis. La création de vaisseaux est bien sûr également présente, toujours plus permissive, on peut laisser libre cours à son imagination et construire le vaisseau de ses rêves. Il n’y a qu’à voir les créations de la communauté pour constater l’infinité des possibilités.

Kingdom Hearts 3 possède un grand nombre de mini-jeux que l’on peut faire tout au long de l’aventure où à la fin du jeu dans l’end-game. Les mini-jeux sont variés, on y retrouve du scoring comme la danse dans le monde de Raiponce ou la luge dans la Reine des Neiges, de la cuisine dans Ratatouille, ou encore les « Classic Kingdom », sortes de Game and Watch ! Il y a également un système de selfie afin de se prendre en photo avec nos héros favoris ! On retrouvera donc dans chaque monde des activités annexes à faire une fois l’aventure finie. Malheureusement, on a vite fait le tour. J’aurais aimé un peu plus de choses à faire et j’espère qu’un DLC viendra apporter du contenu supplémentaire.

Un univers sublime :

Pour ce qui est des mondes Disney, ils sont magnifiques pour certain, superbe pour la plupart, et un peu moins bon pour d’autres ! Mais dans tous, on y retrouve l’ambiance, les personnages et les décors des films dont ils sont inspirés. De plus, l’histoire de chaque monde est indépendante de l’histoire de ce Kingdom Hearts ce qui permet aux personnes découvrant l’univers de passer un bon moment sans être trop perdu. C’est donc avec plaisir que l’on retrouve Hercules, Woody et Buzz l’Éclair ou encore Elsa de la Reine des Neiges. Autant vous dire que les séquences émotions sont au rendez-vous pour les fans des licences Disney ! Certains mondes sont tout simplement gigantesques ! Avec une multitude de lieu à visiter comme Port Royale, la ville du monde de Pirates des Caraïbes !

En plus de Disney, on retrouve des mondes et des personnages propres à l’univers de Kingdom Hearts déjà vus dans les épisodes précédents et d’autres inédits ! Gros coup de cœur pour une monde dont je ne dirai rien mais qui est surement le plus beau du jeu !

Concernant Final Fantasy, on ne retrouve aucun des personnage dans cet opus, mais les clins d’œil sont nombreux : les mogs toujours responsables des boutiques, certains personnages évoqués, ou encore quelques références dans plusieurs mondes. Après tout, même si Kingdom Hearts était au début la rencontre entre Disney et Final Fantasy, il n’a aujourd’hui plus besoin de ce dernier pour exister. Il a désormais son propre univers, sa propre voie.

Une musique à couper le souffle

Les musiques de ce dernier opus sont sublimes ! On retrouve toujours Yoko Shimomura à la composition et Utada Hikaru pour l’opening (feat Skrillex) et l’ending. Même si certaines musiques proviennent des anciens épisodes, comme les thèmes des personnages, ceux des mondes déjà visités par le passé, elles sont pour la plupart réorchestrées et ça fait plaisir de les entendre à nouveau ! Petite pensé pour Dearly Beloved, la musique principale de Kingdom Hearts qui a évolué au fil des épisodes par l’ajout de nouvelles notes. Une musique incomplète lors du premier épisode qui est aujourd’hui magistrale. Cette musique est à l’image de la saga, une évolution perpétuelle au fil des épisodes jusqu’à atteindre ce qu’elle est aujourd’hui.

Une fin inoubliable

Avant de conclure, je souhaite revenir sur la fin du jeu qui restera dans les mémoires ! Si durant le périple de Sora à travers les mondes Disney, l’histoire de Kingdom Hearts n’avance pas énormément, c’est dans les dernières heures de jeu que tout s’emballe ! Toujours plus ! C’est ce qui résume la fin du jeu qui est époustouflante et épique ! On ressent la tension et les enjeux qui pèsent sur l’univers ! Toutes vos questions trouveront réponse, toutes vos envies seront comblées ! Les combats sont spectaculaires, et la mise en scène est sublimée par la musique et l’émotion qui s’en dégage. Du grand Art ! Parfait pour conclure cette saga ! Bien entendu, une fois fini on a droit à un épilogue surprenant et une cinématique secrète qui relève du génie !

…Et le début d’un autre !

Pour conclure, je dirais que Kingdom Hearts 3 est un très bon jeu ! On peut y prendre du plaisir sans avoir fait les précédents épisodes, être un peu déçu si l’on ne comprend pas tout, mais on ne peut qu’adorer si on les a tous fait ! Le gameplay, la DA, les musiques… Tout est la finalité de plusieurs années d’amélioration au fil des épisodes ! Nomura signe donc le meilleur épisode à ce jour ! Épisode qui restera dans les mémoires comme le plus attendu et comme étant une conclusion digne de ce nom !

Je conseille donc ce jeu avant tout aux fans, mais il n’est pas trop tard pour le devenir !

Pour ceux qui souhaitent en apprendre plus ou découvrir l’univers, je recommande les deux livres de GEORGES « JAY » GROUARD aux éditions Third Edition :

La Note :

Points positifs :

  • Le Gameplay
  • La DA
  • Les mondes Disney
  • L’OST
  • Le fan service

Points négatifs :

  • Le manque de difficulté ( peut être corrigé via un DLC)
  • Manque de contenu End-Game ( peut être corrigé via un DLC )


PASSION/100

A la prochaine et n’oubliez pas « Nous ne vivons pas dans le même monde, mais nous sommes sous le même ciel. Un seul ciel, une seule destinée. »